Présentation

Auteur: Laurell K. Hamilton

Edition: Milady

Sortie: 2009

pages: 382

Tome 1

Achat: Amazon

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer les vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là, je les élimine. Rien de tel pour garder la forme: ça vous fouette le sang!

Ma Chronique

Commençons par les aprioris que j’avais avant de commencer ma lecture. Avant de lire ce livre, je pensais que j’allais devoir lire quelques passages bien crus comme dans Demonica accompagné d’une histoire d’amour bien niaise. Comme tout le monde l’a déjà lu et en dit du bien je me suis dit que j’allais tenter l’aventure et me voilà donc à écrire cette chronique.

Et heureusement que je l’ai lu malgré mes aprioris. Tout ce que je craignais n’y été pas. Anita est une femme forte avec beaucoup de caractère et dénuée de romantisme. On retrouve donc des vampires et des morts vivants ainsi que des sortes de lycanthropes mais qui ne se changent pas forcément en loup (si vous avez le nom exacte pour ces créatures les commentaires sont en bas). Je me demande donc si on croisera d’autres espèces dans les tomes suivants.

Pour ce qui est de l’intrigue, Anita est obligée d’enquêter pour trouver qui fait la peau à de vieux et puissants vampires. Cette recherche ne sera d’ailleurs pas sans accrocs, surtout que beaucoup de monde veut sa mort ou presque. En même temps, son job originel est tueuse de vampires (aux USA comme d’hab).

En tout cas, ce livre m’a beaucoup plu et a été lu en 2 soir (comprendre en deux nuits si vous commencez à me connaître) car il n’y a vraiment pas eu de temps creux dans la narration et tout s’est bien enchaîné. La relation entre Anita et Jean Claude m’intrigue pour la suite, sachant qu’il n’y a que trois survivants dans ce livre et qu’ils en font parti je pense qu’on les recroisera.

Sur ce, je vous dis à bientôt dans une prochaine chronique et surtout je vous souhaite de bonnes lectures.