Présentation

Auteur: Marcel Pagnol

Edition: Presses Pocket

Sortie: 1976

pages: 280

prix: 6€

Parce que j’ai maintenant des petits-enfants, j’ai souvent envie de raconter des histoires: c’est la fonction naturelle des grands-pères, et peut être leur plus grand mérite.

Le mien me racontait Peau d’Ane, la Belle et la Bête, Riquet à la Houppe; mais aujourd’hui, les fées ne s’amusent plus à changer une citrouille en carrosse, et c’est grand dommage, car elles nous feraient avec un potiron une Citroën, avec un concombre, une Dauphine, et avec une hirondelle, une Aronde… Pour moi, j’ai préféré vous raconter l’enfance d’un petit garçon, qui fut aussi celle de vos grands-pères, et qui n’est peut-être pas très différente de la vôtre, car les petits garçon de tous les pays du monde et de tous les temps ont toujours eu les mêmes problèmes, la même malice, les mêmes amours.

Ma Chronique

Ce livre est une autobiographie de l’auteur, et je dois avouer que malgré le fait que les autobiographies ne sont pas les livres que j’affectionne le plus, celle-ci étai plutôt agréable à lire.

On parle ici en accéléré de sa jeunesse jusqu’aux 8 ans de l’auteur. La plus grande partie du récit se passe durant les vacances scolaire d’été du jeune Marcel Pagnol tout juste âgé de ses 8 ans et demi. Oui parce qu’à cet âge là tout le monde sait que les demis sont important!

La lecture est facile et on pourrait assez vite penser que c’est bien un enfant de 8 ans qui nous raconte ses vacances ainsi que « la gloire de son père » dont il est assez fière. Certains mots peuvent tout de même être difficiles à comprendre car l’histoire se passe tout de même au tout début du XX° siècle et certains mots ne sont plus ou très peut utilisés. L’histoire se passant en Provence certains mots de patois auront peut-être quelques difficultés à être compris mais pas de panique, la plus part sont expliqués.

En résumé, j’ai apprécier ce livre mais ce n’est pas non plus un coup de coeur. Je lui met quoi qu’il en soit la note de 4 sur 5.

4 etoiles