Présentation

Auteur: Nora Roberts

Edition: J'ai lu

Année d'édition: 2014

pages: 536

Tome 1

Achat:Amazon

Irlande, 1128. Hoyt Mc Cionaoith pratique la magie tandis que son jumeau, Cian, excelle dans l’art de l’épée. Les deux frères sont très unis, même si Hoyt est austère et posé alors que Cian est désinvolte. Lorsque la démone Lilith s’approprie l’âme de ce dernier, Hoyt refuse de devenir une créature diabolique et avide de sang comme son frère. La déesse Morrigan le charge alors de combattre les vampires qui répandent leur malédiction sur le monde. Hoyt accepte, obsédé par l’espoir de sauver son frère et se retrouver propulsé au XXIè siècle, où une belle sorcière aux cheveux de feu se dresse à son côté dans le combat.

Chronique

Grand retour des écrits de Nora Roberts sur mon blog avec cette nouvelle trilogie. Comme la précédente, il s’agit de romance fantastique et je vais vous parler de ce premier tome que je viens de finir.

Première fois que je lis ça chez l’auteur car il y a des vampires dans ce livre. Ça m’a beaucoup surpris car je n’imaginais pas retrouver ce genre de “créatures” sous la plume de Nora. Autre surprise que j’ai eu , le temps qu’a pris le récit pour amener la sphère romantique. J’ai pris l’habitude de voir directement qui allait se mettre avec qui avec un gros rapprochement dans les cinquante premières pages. La surprise a plutôt été agréable même si à la fin je pense avoir deviné les trois couples de la trilogie: Glenna et Hoyt, Moïra avec Cian et Blair avec Larkin. Si la trilogie suit le schéma habituel , on devrait se retrouver avec un couple par tome ce qui sera confirmé ou non par la suite.

En tout cas, côté romance on est bien parti avec le couple Hoyt/Glenna qui paraît évident au vu de leurs affinités. Un mage et une sorcière ça le fait plutôt bien surtout si on remarque que l’un est introverti et l’autre extraverti. C’est un type de couple plutôt classique mais il a l’avantage de marcher à tous les coups. Glenna (l’extravertie) est un personnage que j’apprécie beaucoup en raison de points communs que j’ai avec elle qui me permettent de pouvoir m’y identifier plus facilement. Un caractère fort et indépendant sans oublier une bonne dose d’ironie c’est tout moi (à la différence que je ne suis pas une sorcière: j’attends encore mon hibou). Du coup j’espère que tout se passera bien pour elle dans la suite de la trilogie. Pour Hoyt c’est un peu différent, je l’aime bien mais je le trouve très voir trop possessif. Ce trait colle bien avec le personnage mais c’est le genre d’homme avec qui j’ai du mal car j’estime qu’une personne même en couple n’est pas la propriété de l’autre. Cette vision me donne l’impression d’être réduit à l’état de simple objet que l’on possède, or pour moi être avec quelqu’un c’est partager sa vie en étant à ses côtés et non en étant la propriété de l’autre.

Quoi qu’il arrive, pour le côté fantastique je ne suis pas déçue. On trouve des héros avec des pouvoirs ou aptitudes très présents, le domaine fantastique ne se fait pas éclipser par la romance, il y a vraiment un juste dosage entre les deux. Je tiens à le préciser car jusque là, les trilogies du genre que j’ai lu de l’auteur laissaient la pleine place à la romance et oubliaient presque de laisser une place à la magie. Par conséquent j’ai hâte de lire la suite pour savoir si la suite gardera cet équilibre.

Sur ce je vous dis à bientôt pour une prochaine chronique dont la suite de cette saga.