Présentation

Auteur: Franck Thillier

Edition: Pocket

Année d'édition: 2016

pages: 448

Tome 1

Achat:Amazon

Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

Chronique

Ce livre est le tout premier livre que je lis de l’auteur et franchement, je n’ai pas été déçue . J’ai pendant un moment vu les livres de Franck Thilliez en avant dans les librairies et j’ai enfin sauté le pas et acheté le premier tome des Franck Sharko. En plus d’être une première de cet auteur, c’est aussi la première fois que je lis un policier dont l’enquête se passe en France.

Pour être honnête avec vous, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire au début car je n’avais pas lu de livre du genre depuis un bon moment. Mais j’ai très vite fini par ne plus pouvoir quitter ce livre à en écourter mes déjà courtes nuits. Ce qui m’a le plus plu dans ce livre, c’est vraiment de ne pas avoir découvert le coupable avant que l’auteur nous le dévoile. Le scénario est tout simplement excellent.

Pour les personnages, on a rien à leur reprocher non plus, les gentils comme les méchants sont tous très bien fait, voir un peu trop parfois au point que certains pourraient en faire des cauchemars la nuit. Quoi qu’il en soit, pour ce qui est de notre personnage principal, on ne peut pas dire que l’auteur est pris le temps de le ménager et ne l’a vraiment pas épargné. A sa place, je serais en dépression depuis un moment déjà ! Étant en devenir d’être psychologue (on croise les doigts), j’ai beaucoup apprécié la mise en avant de l’utilité du profilage dans l’enquête policière, surtout avec notre tueur en série.

Je tiens quand même à avertir les petits curieux avec une âme sensible que ce livre regorge de victimes torturées de façon pas franchement catholique (quoi que, ils sont plutôt bon à ce jeu là, mais vous voyez ce que je veux dire) et que l’auteur nous décrit tout dans les moindres détails, surtout les plus horribles. Vous savez donc maintenant à quoi vous attendre si vous vous lancez dans cette lecture.

Comme vous l’avez peut être remarqué, je n’ai pas mis de spoils dans cette chronique et c’est voulu. Ce livre et un véritable coup de cœur pour moi et je voulais vous garder le plus de suspense possible, au moins pour ce tome pour que vous aillez l’opportunité de l’apprécier autant que moi j’ai pu l’apprécier. Je vous souhaite donc une bonne lecture et vous verrez dans le futur une chronique de la suite car elle a bien sur déjà atterri dans ma PAL.